Comment jouer en Heads-Up ?

[Total : 16    Moyenne : 4.3/5]

Qui n’a pas rêvé de se trouver en face-à-face avec un champion en finale d’un tournoi majeur ? Le Heads-Up, ou Face-à-face, est un des aspects les plus intéressants du poker, vous jouerez un nombre de mains conséquent, à une fréquence très élevée, avec de l’action quasi-systématiquement. Les retournements de situation sont fréquents et les enjeux souvent importants, mais comment appréhender cette situation un peu particulière ?

Prenez votre temps

Le face-à-face est idéal pour essayer de cerner le style de jeu de votre adversaire. Vous n’aurez pas 5 ou 8 joueurs à évaluer et vous pourrez vous concentrez sur tous les faits et gestes de votre rival. Il y a deux types de situations où vous pouvez vous retrouver en heads-up : en fin d’un tournoi ou dès le début de la partie s’il s’agit d’un sit-and-go ou d’un cash-game en face-à-face.

Dans le premier cas, les blindes risquent d’être déjà assez élevées, vous pouvez avoir déjà affronté votre opposant dans des pots et vos tapis ont de bonnes chances d’être déjà relativement différents. Le troisième du tournoi vient d’être éliminé après être parti à tapis et la partie peut continuer à s’emballer très rapidement. Attention toutefois à ne pas vous laisser emporter à des all-ins systématiques. Les gains entre la première et la deuxième place d’un tournoi vont en général du simple au double ou au triple et il convient de ne pas laisser la satisfaction de terminer en finale vous faire perdre le contrôle.

heads up en tournois

Dans le second cas, les blindes sont souvent faibles au départ. Cela qui vous permet de jouer de nombreux pots, de relancer et de sur-relancer avec une bonne marge de manœuvre. Vous aurez alors l’occasion de bien cerner si votre adversaire joue large ou serré, passif ou agressif. C’est en Heads-Up que les joueurs forts peuvent utiliser le plus leur supériorité et leur capacité d’analyse sur les joueurs plus faibles. C’est aussi en Heads-Up que le hasard a sa place la plus faible.

Soyez agressif et déstabilisez votre adversaire

Le face-à-face est une guerre mentale d’intimidation et vous gagnerez souvent en faisant craquer votre adversaire. Pour cela il ne faut pas hésiter à le faire douter, en le relançant et en volant les blindes dès que possible. Si vous prenez le contrôle de cette manière, vous gagnerez souvent parce que votre adversaire s’effondrera et partira à tapis ou paiera le votre alors que vous êtes sûr d’avoir de meilleures cartes que lui.

Si vous tombez sur un meilleur joueur que vous, attention à ne pas partir dans le même travers, basez-vous plutôt sur la valeur de vos cartes que sur des tentatives de bluff que votre adversaire paiera s’il a de meilleures cartes que vous et qui ne vous rapporteront sans doute pas grand-chose dans le cas contraire. Vous pouvez perdre une main en ayant les meilleures cartes (après tout la paire d’As n’a que 85% de chances de gagner un pot avant le flop), ne vous énervez pas, vous avez pris la bonne décision à long terme même si vous avez perdu cette fois-ci.

Vous pouvez négocier

S’il y a un gros différentiel entre la première et la deuxième place, vous pouvez négocier le partage de la récompense avec votre adversaire. Si vous êtes confiants dans votre supériorité technique, vous n’avez pas trop intérêt à le faire et devriez attendre que votre adversaire vous le propose à des conditions très avantageuses pour vous. Dans le cas contraire, il est nettement plus difficile d’entamer la discussion sur des bases qui ne vous soient pas trop défavorables, essayez de le faire après un gros pot en votre faveur.

Bras de fer

Un dernier point à se rappeler, les valeurs des cartes sont très différentes en face-à-face. Vous remporterez plus souvent un heads-up avec une simple paire ou même la plus haute carte qu’avec une suite ou une couleur. Une main avec un As ou une paire moyenne servie n’est pas mirobolante sur une table à 9 joueurs, mais a déjà une très bonne valeur en face-à-face.

Poursuivez votre apprentissage, revenez à la rubrique « Apprendre le poker » ou utilisez les liens de navigation suivants :

[hcshort id= »16″]