Savoir évaluer sa main de départ en fonction du jeu et des joueurs

[Total : 24    Moyenne : 3.6/5]

Si vous voulez devenir un bon joueur au poker, tout commence par savoir évaluer sa main de départ. C’est une étape plus difficile qu’il n’y parait au premier abord : les plus grands tournois ne sont en général pas gagnés sur une paire d’As, des compétitions majeures des World Series of Poker se sont gagnées sur Dix-Deux dépareillés. Alors, comment choisir votre main de départ au Texas Hold’em ?

Construisez-vous un tableau de mains

Dans un premier temps, il est conseillé de construire un tableau des mains en fonction de leur force. Pour ce qui est des meilleures mains à jouer : As-As, Roi-Roi et As-Roi sont les trois mains les plus fortes au poker, vous pouvez les classer dans une première catégorie en ayant une préférence pour la main ayant l’As et le Roi assortis par rapport à As-Roi dépareillés.

Doyle Brunson, vainqueur grâce a une main Dix-Deux servie

Dix-Deux, la main fétiche du champion Doyle Brunson

Au second rang vous pouvez retrouver les paires servies moyennes, du Dix à la Dame, les cartes consécutives assorties et les As avec un bon kicker (au moins 10, de préférence une main assortie). Au troisième rang, placez le reste des cartes consécutives assorties et les As avec des kickers (deuxième carte) plus faibles. Enfin, placez tout le reste des mains dans une quatrième catégorie.
Vous devrez ensuite ajuster votre sélection et votre évaluation des mains de départ en fonction de votre position sur la table, de votre style de jeu, de celui de vos adversaires et du nombre de jetons dont vous disposez. Voyons quelques exemples ci-dessous :

Début de tournoi, adversaires larges agressifs, tapis importants

Vous êtes en début de tournoi et vos adversaires jouent de manière large et agressive, c’est-à-dire qu’ils sont présents sur beaucoup de mains et relancent beaucoup. Votre tapis de départ est confortable et les blindes ne vous infligent pas vraiment de pression. Vous devriez ne jouer que les mains de première catégorie si vous êtes hors de position, c’est-à-dire dans les blindes ou under-the-gun. Si vous êtes en position de cut-off ou de hijack (avant le donneur) vous pouvez élargir aux mains de deuxième catégorie. Défendez votre bouton en jouant également les mains de troisième catégorie dans cette position sans vous engager outre-mesure non plus.

Arrivée à la bulle, adversaires serrés et passifs, tapis moyens

A l’approche de la bulle, quand il ne reste que 40 joueurs pour 35 places payées par exemple, vos adversaires vont avoir tendance à resserrer à l’extrême leurs jeux pour espérer finir dans les places payées. Il n’y a en effet rien de plus frustrant que de se voir éliminé à la 36e place sans gagner un euro alors que le 35e remporte de l’argent. Profitez-en pour être agressif et relancer sur davantage de pots, volez les blindes, elles commencent à devenir intéressantes. C’est en général à ce moment-là que se construisent les plus gros tapis qui vous permettront de rejoindre la table finale. A moins que vous ne soyez en très grande difficulté, ne vous contentez pas de passer toutes vos mains pour arriver à accrocher la bulle.
La bulle est le moment où il faut adapter rapidement la sélection de vos mains

C'est la bulle, les joueurs sont crispés et jouent un poker serré

Après la bulle, adversaires larges agressifs, tapis faibles

Une fois la bulle passée, les compétiteurs se relâcheront en général et c’est à ce moment-là qu’il vous faudra resserrer votre jeu pour éviter de sortir prématurément alors qu’un grand nombre de joueurs ayant des tapis faibles vont se faire éliminer en peu de mains. Suivez l’adage qui vaut aussi pour le cash game, jouez serré sur une table large et jouez large sur une table serrée. Si vous avez un tapis très important, n’hésitez pas à payer les all-ins de petits tapis avec des mains de première ou de deuxième catégorie pour les éliminer. Dans le cas inverse, n’hésitez pas vous-même à partir à tapis pré-flop avec ces mêmes mains.

Poursuivez votre apprentissage, revenez à la rubrique « Apprendre à jouer au poker » ou utilisez les liens de navigation suivants :