Jouer une paire d’As

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

La paire d’as est indiscutablement la meilleure main de départ, avec environ 80% de chances de gagner contre n’importe quelle autre main pré-flop. Toutefois, la probabilité d’obtenir une paire d’As servie n’est que d’une chance sur 220. Il est donc primordial de réussir à tirer le maximum de profit de cette occurrence agréable tout en minimisant les risques de cartes communes défavorables ou de bad beats.

Pré-Flop, faites comme si de rien n’était

Quand vous recevez vos cartes pré-flop et que vous voyez que ce sont deux As, essayez de ne pas avoir les yeux qui pétillent de manière trop visible. Il en va de même pour votre relance. Si vous êtes un joueur agressif, effectuez votre relance standard comme si de rien n’était sur une table serrée. Sur une table un peu plus large où beaucoup de joueurs sont présents sur le flop, la paire d’As perd un petit peu de son avantage statistique et vous devriez relancer davantage, pour n’avoir qu’un à trois adversaires face à vous sur le flop. Limper, c’est à dire vous contenter de payer la grosse blinde, est comme d’habitude à proscrire.

Joueur de poker découvrant une paire d'as servie

Une fois que le flop est retourné vous devez principalement faire attention aux combinaisons susceptibles de vous battre. Rien de pire pour vous qu’un flop 7, 8, 9 assorti et d’une couleur différente de vos As, vous seriez exposés aux quintes et couleurs de vos adversaires sans possibilité de leur repasser devant. Le meilleur flop contiendrait bien sûr un As, mais dans la majorité des cas (8 fois sur 9), il n’y en aura pas et sachez que n’importe quel adversaire vous ayant suivi avec une petite paire servie a une chance d’avoir touché son brelan.

Le Flop déterminant pour vous

Encore une fois vous ne devriez pas accorder davantage de cartes gratuites à vos adversaires. Si vos adversaires n’ont pas encore misé lorsque c’est à votre tour de prendre la parole, faites un continuation bet. Votre principal avantage sera contre les adversaires ayant touché la top pair avec un bon kicker seront trop concentrés sur les cartes communes pour imaginer que vous avez une over-pair (une paire supérieure à la meilleure carte commune).

La valorisation de votre main après le flop sera dans tous les cas très difficile, beaucoup plus que sur une couleur ou une quinte où les cotes sont plus simples à calculer. En effet, dans ce dernier cas, vous savez quelle est votre chance de réaliser votre combinaison et de battre n’importe quelle main de votre adversaire. Si vous avez déjà réalisé votre main, les cartes à venir ont peu de chance de vous inquiéter (à moins de doubler et de former des paires sur le board ouvrant des possibilités de full).

Ne faites pas l’erreur de partir à tapis ou de payer à tapis un adversaire ayant une meilleure main que vous et soyez raisonnable. C’est rarement avec la paire d’As que vous empocherez les plus gros pots et vos profits ou pertes dépendront bien plus des 219 cas sur 220 où vous n’aurez pas une paire d’As en main. Ne surestimez donc pas les As, ils sont battus plus souvent que vous ne le pensez.

Poursuivez votre apprentissage, revenez à la rubrique « Apprendre à jouer au poker » ou utilisez les liens de navigation suivants :