La stratégie à la Turn

[Total : 9    Moyenne : 4.1/5]

Le tournant est sans aucun doute la carte qui porte le mieux son nom au poker. Bien qu’elle soit le plus souvent insignifiante, c’est à dire qu’elle n’améliore la main de personne, les enjeux déjà présents dans le pot peuvent souvent faire voler les tapis. Comment gérer la pression et aborder ce tour de mise de manière réfléchie ?

Si au flop vous avez dû réajuster votre situation et la force relative de votre main par rapport aux trois premières cartes communes, ce sera moins fréquent au tournant. Même si vous pouvez réussir un tirage ou doubler une carte, ce ne sera pas le cas général et vous n’aurez souvent pas beaucoup d’informations supplémentaires. Pire, le tournant peut fréquemment vous faire oublier le déroulement de la main depuis le premier tour de mise. Restez concentré, quel type de joueur peut encore se retrouver à ce stade du jeu et quelles mains les voyez-vous jouer ?

Si vous pensez que vous avez éliminé du coup les joueurs ayant des mains faibles via vos relances et que votre main n’est pas foncièrement mauvaise ou si vous pensez que votre adversaire est passé à côté de son tirage, vous pouvez tenter une deuxième mise, on parle alors de « second barrel ». C’est un bluff ou un semi-bluff (si votre main a un minimum de force et peut encore s’améliorer à la rivière) très risqué, à ne pas tenter face à des débutants qui pourraient vous payer avec une paire de sept sortie de nulle part.

Le croupier retourne la turn

Valorisez votre main

Si au contraire vous avez réussi votre tirage, valorisez votre main en misant une fraction du pot, par exemple entre la moitié et les deux tiers de ce dernier. Ne partez pas à tapis en étant premier de parole, misez en cherchant à être payé voire relancé mais suffisamment pour ne pas accorder de cartes gratuites à votre adversaire. On ne sait jamais ce qu’il peut se passer au Poker, il serait dommage de checker avec la couleur max et de donner un full à votre opposant via une carte qui double parmi les cartes communes à la rivière.

Savoir abandonner

Le plus important est de ne pas hésiter à vous coucher si vous pensez être derrière et que votre adversaire a peu de chances de lâcher ses cartes (vous pouvez pour cela être aidé par un tracker qui vous indiquera la propension des joueurs à se coucher face aux mises). Il ne suffit pas de gagner des gros pots pour être gagnant au Texas Hold’em No Limit, il faut surtout éviter d’en perdre car ceux-ci risquent de vous déstabiliser tant financièrement que psychologiquement.

En tournoi, attention au tapis qu’il vous reste derrière si vous relancez ou si vous payez. S’il ne vous reste que quelques jetons après votre mise au tournant, vous pouvez considérer que vous êtes déjà à tapis, surtout si votre adversaire peut facilement les payer. Cela peut être une technique de manipulation si vous êtes sûr d’avoir la meilleure main : misez un tout petit peu moins que votre tapis, votre adversaire pourrait être tenté de vous relancer pour voir la totalité de vos jetons sur le table.

Poursuivez votre apprentissage, revenez à la rubrique « Apprendre à jouer au poker » ou utilisez les liens de navigation suivants :