Les mains les plus compliquées à jouer

[Total : 29    Moyenne : 4.6/5]

Quel que soit votre style de jeu, il vous arrivera d’être en difficulté sur certaines mains, c’est en général le cas lorsque vous avez des incertitudes sur la force réelle de vos cartes et quand les pots sont importants. La décision la plus difficile peut parfois être la meilleure, c’est à dire vous coucher si vous pensez que vous n’avez aucune chance de remporter le coup.

Filtrez vos mains pour éviter de vous retrouver dans une situation difficile

Dès le pré-flop, en particulier en fin de tournoi lorsque les blindes sont très élevées, vous pouvez vous retrouver face à des dilemmes. Ce n’est pas le cas bien sûr si vous avez une très grosse main ou une main médiocre, mais que faut-il faire avec un As ayant un kicker moyen ou une paire intermédiaire servie.

Ce ne sont pas des mains que vous joueriez hors de position plus tôt dans le tournoi mais qui deviennent intéressantes bien que difficiles à jouer. Vous n’avez en effet pas beaucoup de marge de manœuvre si vous êtes relancés, vous devrez en général aller à tapis en espérant que votre adversaire n’ait pas mieux que vous ou vous coucher et être en très grande difficulté pour la suite du tournoi faute de jetons. Si votre tapis est payé, sachez que vous serez en général à égalité ou derrière la main de votre adversaire.

as dame

As-Dame, une main de départ plus compliquée qu’il n’y parait

En début de tournoi, les mains compliquées à jouer viennent en général d’erreurs que vous avez commises. Si vous avez la meilleure paire sur un tirage couleur, un As avec un petit kicker en main ou une petite paire servie, vous ne devriez pas vous laisser entraîner dans des pots trop importants. Il est très important de ne pas surévaluer votre main. Méfiez-vous de manière générale des paires intermédiaires et même de la meilleure paire ou de la double paire sur un tirage couleur avec plusieurs joueurs dans le coup, ce sont des situations qui peuvent devenir incontrôlables si une troisième carte du même symbole tombait au tournant.

Plus vous jouerez large et plus vous aurez de situations délicates à gérer. Pour savoir s’il faut tenter les tirages avec des connecteurs assortis par exemple, vous pouvez vous référer aux côtes. Payez pour voir le flop de préférence face à un grand nombre de joueurs (family-pot), c’est vous qui avez le plus à bénéficier des cartes supplémentaires. C’est bien évidemment le cas inverse pour les excellentes mains, ne vous mettez pas en difficulté tout seul en ne relançant pas pré-flop avec une paire d’As ou de Rois servie.

Misez pour valoriser vos mains fortes

Une autre situation très délicate à gérer se produit lorsque vous touchez une main très forte sur le flop, si vous réussissez par exemple votre tirage couleur ou quinte dès que les trois cartes communes sont révélées. Si vous misez trop, tous les joueurs en face de vous vont se coucher à moins qu’ils n’aient eux aussi le tirage, dans ce cas il vaut mieux que vous ayez le tirage dit « max », par exemple la couleur à l’As. Si vous ne misez pas assez et que vous n’avez pas le tirage « max » vous vous exposez à ce qu’un joueur vous paie en ayant l’As de la couleur du flop et qu’une quatrième carte de cette couleur tombe au tournant ou à la rivière et rende votre adversaire imbattable.

Sept et deux

Pour éviter de vous retrouver avec une main compliquée à jouer, évitez de rentrer dans les coups avec ce genre de main

Enfin, ne laissez pas les flambeurs vous faire douter et ne jouez que la valeur des cartes contre eux, en sachant qu’ils seront prêts à mettre leur tapis en jeu à la moindre occasion, vous devez être capable de le payer si vous entamez un face-à-face contre ce type de joueurs.

Poursuivez votre apprentissage, revenez à la rubrique « Apprendre le poker » ou utilisez les liens de navigation suivants :

JouerPokerGratuit vous propose d’apprendre le poker a travers ses cours, et vous recommande le site de Winamax si vous souhaitez appliquer sur un vrai site de poker de qualité.