Les règles du Texas Holdem Poker

[Total : 38    Moyenne : 3.3/5]

une quinte flush royaleApprendre les règles du poker est la première étape importante dans votre apprentissage du poker, puisqu’il s’agit de la base pour commencer à jouer, que ce soit avec vos amis ou seul sur internet.

Les règles mentionnées ci-dessous sont celles du Texas Holdem poker, qui est la variante la plus jouée au monde, et celle qui vous intéresse donc le plus.

Les bases des règles du jeu

La base des règles du Texas Holdem est la suivante : le poker se joue avec un jeu de 52 cartes constitué de 4 couleurs : Carreau, Pique, Cœur, Trèfle.
Pour chaque couleur, on dispose de 13 cartes différentes et d’ordre croissant : 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, valet, dame, roi, et as.

Chaque joueur reçoit deux cartes qu’on appelle « cartes fermées », qui n’appartiennent qu’à lui et que lui seul connait. Cinq cartes communes sont distribuées face visible sur le tableau.

Tous les joueurs associent ces cartes ouvertes à leurs cartes fermées pour constituer la meilleure combinaison de 5 cartes en suivant les différentes étapes définies dans une partie que vous retrouvez ci-dessous.

Les différentes étapes d’une partie

Voici les différentes étapes qu’il faut que vous intégriez avant de vous lancer à l’assaut des tables, même si c’est pour jouer gratuitement.

La distribution des cartes

distribution de cartes par un croupierDans les parties privées, chaque joueur distribue les cartes à son tour : on l’appelle le dealer (ou donneur). Dans les casinos, le dealer est un croupier professionnel et, sur internet, c’est le logiciel qui distribue les cartes.

Un objet rond appelé le bouton indique qui est le donneur et il se déplace de joueur en joueur, chacun distribuant les cartes à son tour (virtuellement ou non, en fonction du lieu dans lequel vous jouez), dans le sens des aiguilles d’une montre.

Les blinds

Les Blinds sont des mises obligatoires permettant d’assurer un minimum d’enjeu à chaque main. Elles sont en vigueur pour éviter l’anti-jeu, en empêchant les joueurs de ne jamais se lancer et de laisser passer les tours sans voir leur stack de jetons diminuer.

Avant la distribution des cartes fermées à chaque joueur, les deux joueurs assis immédiatement à la gauche du bouton placent les blinds. Le joueur assis immédiatement à gauche du donneur place le small blind, et son voisin de gauche place le big blind, dont le montant est le double du small blind.

Le pré-flop

le pre flopLe pré-flop est le premier tour d’enchères. Le donneur distribue deux cartes à chaque joueur, elles sont privatives et le joueur est le seul à en connaitre la valeur.

Une fois les cartes distribuées, le premier tour d’enchères commence et c’est le joueur assis à gauche du « big blind » qui parle en premier. On l’appelle le joueur « under the gun« , ou « UTG ».

Chaque joueur doit maintenant décider de la suite qu’il va donner au coup et de sa stratégie. Le critère principal est la valeur des cartes qu’il a en main, mais de nombreux paramètres entrent en compte également, tels que la position du joueur par rapport au bouton, les adversaires à la table, etc. Vous verrez cela dans nos cours de poker niveau confirmé.

Chaque joueur peut donc :

  • Payer, Call en anglais, pour s’aligner au niveau des enchères et rester dans la partie (au premier tour il faut au moins payer le montant du big blind pour rester en jeu)
  • Relancer, Raise en anglais, pour élever le niveau des enchères, forçant ainsi ses adversaires à miser plus s’ils veulent rester en jeu. La relance doit être au minimum le double de l’enchère précédente et au Texas Hold’em No Limit, au maximum égale à tous les jetons que le joueur possède. Un joueur qui relance en misant tous ses jetons fait ce qu’on appelle Tapis, ou « all in » en anglais.
  • Passer, Fold en anglais, s’il décide de ne pas poursuivre compte tenu du prix à payer et des cartes en main. Il donne alors ses cartes au croupier et devra attendre le tour suivant pour jouer à nouveau.

Ce premier tour d’enchères se termine lorsque tous les joueurs encore dans la partie ont misé le même nombre de jetons et que les autres se sont couchés (ont passé).

A noter qu’à chaque tour d’enchères, y compris le premier, le jeu s’arrête si un joueur a payé plus que ce que tous les autres ne sont prêts à mettre en jeu. Celui-ci remporte alors le pot.

Le Flop

le flop au pokerLe donneur – après avoir écarté la première carte du dessus du paquet pour éviter toute tricherie – retourne 3 cartes qu’il pose face ouverte sur la table. Ces trois premières cartes communes sont appelées dans les règles du poker « le flop » !

Chaque joueur peut associer les cartes qu’il possède en main et les cartes communes pour composer une combinaison gagnante.

Un nouveau tour d’enchères débute alors :

Le premier joueur à « parler » est celui le plus à gauche du bouton parmi ceux qui n’ont pas encore passé.
Les enchères sont à 0 tant qu’aucune mise n’a été faite et chaque joueur peut alors se contenter de suivre le coup sans parier, ce qu’on appelle faire « parole » ou « check » en anglais.
Dès qu’un joueur à parié (bet), le niveau des enchères s’élève et il faut alors que chaque joueur qui ne s’est pas encore couché décide de ce qu’il fait, avec comme au tour précédent le choix entre payer, relancer ou se coucher.
Lorsque tous les joueurs ont checké (si personne ne mise) ou qu’ils se sont alignés sur la mise la plus haute, les autres s’étant couchés, on passe au tour suivant.

La Turn

le turn au pokerLe croupier écarte à nouveau la première carte sur le dessus du paquet, puis retourne une 4eme carte qu’il pose sur le tableau. Il s’agit de la turn, ou le tournant en français.

Un nouveau tour d’enchères, identique à celui du flop, commence alors.


La River

la river au pokerLe donneur brûle à nouveau une carte (la première carte sur le dessus du paquet), et retourne la carte suivante. C’est la 5eme et dernière carte commune, appelée la river (ou rivière en français).

Le dernier tour d’enchères commence.

Plusieurs possibilités :

  • Un joueur mise, et les autres refusent de payer. Ce joueur remporte alors le pot, et peut décider s’il montre ou non ses cartes.
  • Tout le monde « Check » : On procède alors à l’abattage des cartes, le « Show Down », où chaque joueur montre ses cartes pour déterminer qui détient la combinaison de 5 cartes la plus forte.
  • Un joueur mise, quelques uns se couchent, payent ou relancent, mais il reste au moins 2 joueurs en lice à la fin du tour d’enchères. On procède là aussi à l’abattage des cartes pour déterminer qui remporte la main.

L’abattage des cartes

l'abbatage des cartes au pokerUne fois le dernier tour d’enchères terminé, on procède à l’abattage des cartes (showdown). Si la combinaison de 5 cartes la plus forte est intégralement composée des cartes du tableau, il y a alors égalité entre les joueurs, et le pot est partagé équitablement.

Si plusieurs joueurs ont des combinaisons de cartes identiques, on utilisera le kicker pour les départager. Le Kicker est la seconde carte que chacun détient. Par exemple, si deux joueurs pour le premier J-8 et pour le second J-9, et que les 5 cartes communes sont : K-7-3-J-A. Dans ce cas, les 2 joueurs ont une paire de Valet, mais le deuxième joueur possède un kicker à 9 tandis que le premier à un kicker à 8, donc le second remporte le coup.
Si les joueurs ont deux combinaisons identiques, et le même kicker, alors le pot est partagé entre eux.

Il est souvent déconseillé de jouer des mains dont la carte inférieure est trop faible : en cas de besoin, votre kicker serait quasi inexistant.

Poursuivez votre apprentissage, revenez à la rubrique « Apprendre à jouer au poker » ou utilisez les liens de navigation suivants :

[hcshort id= »11″]